Archives du mot-clé IDC

Cybersécurité-un-secteur-en-pleine-croissance-1

Cybersécurité, les appliances progressent

Alors que le cybersécurité commence à s’immiscer dans le quotidien de chacun d’entre nous, les appliances de sécurité connaissent un essor fulgurant. Selon le baromètre du cabinet IDC, le chiffre d’affaire de ce secteur connaîtrait une progression de 9,2% par rapport à l’année passée.

Les appliances de sécurité ont le vent en poupe. Selon les estimations du cabinet d’expertise, les fournisseurs de solutions de cybersécurité ont engrangé un chiffre d’affaire total de 3 milliards de dollars au deuxième trimestre 2017. Cette croissance est en grande partie due au segment de la gestion unifiée des menaces (UTM) qui représente 1,6 milliard de dollars (+16,8%) à lui seul. Suivent ensuite les pare-feu (+9,5%) et le Content Management (+6,4%). Seule ombre au tableau, les systèmes de détection et prévention des intrusions et les réseaux privés virtuels souffrent d’un léger recul.

Comme attendu, ce sont les Etats-Unis qui sont les plus gros consommateurs, ils représentent à eux seuls 41% de chiffre d’affaire global du marché (+9,2%). C’est néanmoins en Asie et dans le Pacifique que l’on enregistre la plus forte progression (+20,9%), avec un poids de 23,9% du chiffre d’affaire total. En revanche, la zone EMEA reste toujours très frileuse avec une très légère augmentation (+2,3%), la classant dernière en terme de progression.

Découvrez nos solutions eaZySecure et eaZySave pour protéger efficacement vos données !

cloud croissance

Cloud public, les prévisions sont bonnes

Le cabinet d’analyse et de prévisions IDC vient de publier son rapport semestriel sur l’état des marchés du cloud public. Sans surprise, c’est une forte progression qui est prévue dans les 5 prochaines années.

En 2021, les dépenses mondiales consacrées aux services et aux infrastructures de cloud public devraient atteindre 266 milliards de dollars. La croissance estimée sur la période 2016-2021 devrait être stable en côtoyant les +21%/an jusqu’en 2021.

Si l’ensemble des dépenses mondiales de 2017 devraient atteindre 128 milliards de dollars, le cabinet prévoit 266 milliards de dollars en 2021. Une grande partie de cette forte croissance est l’appétence toute particulière de l’outre Atlantique pour le Cloud public. Les Etats-Unis seuls représenteront 60% des dépenses mondiales du secteur en 2021, avec pas moins de 163 milliards de dollars investis ! L’Europe de l’Ouest (52 milliards de $) et l’APeJ (25 millions de $) complètent le podium.

Concernant la croissance, ce sont les pays de l’APeJ (Asie et Pacifique hors Japon) qui enregistrent la plus forte prévision avec 26,7%/an, suivi de près par l’Amérique Latine avec 26,2%/an.

« En Europe de l’Ouest le marché du cloud public devrait plus que doubler sur la période 2016-2021, tiré par de fortes dépenses en Allemagne – lequel est par ailleurs le plus important marché de la région – en Italie et en Suède. Les secteurs d’activités qui bénéficieront de la plus forte croissance au cours de la période étudiée sont les services publics, la fabrication discrète, l’assurance et les services professionnels », explique dans un communiqué Angela Vacca directrice de recherche chez IDC. « La croissance du marché du cloud est désormais poussée par l’expansion de la transformation digitale (DX), dans la mesure où le cloud est envisagé comme le mode de distribution par défaut des projets DX en Europe. »

Pour finir, les secteurs d’activité les plus à-même d’utiliser le Cloud public sont surtout les services professionnels, les banques et les télécoms. « La plus grande part de la croissance des services de cloud public dans ces secteurs a pour origine de nouveaux projets et initiatives provenant de domaines tels que le service clients et les ventes », tiens à préciser Eileen Smith, directrice programme au cabinet d’analyse.

C’est donc le SaaS, particulièrement les CRM et l’ERM qui profiteront de l’évolution du marché, captant presque deux tiers des dépenses totales du secteur en 2017 et presque 60% en 2021. Le Cloud public a encore de belles années devant lui.

Découvre nos offres d’IaaS ou de SaaS !

 

brexit

Brexit néfaste pour les dépenses IT?

D’après le cabinet d’analyse Gartner, le Brexit devrait avoir une influence considérable sur les dépenses IT au Royaume-Uni, mais également en Europe. Selon IDC, il ne faudrait pas non plus s’alarmer.

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne entraîne toute sorte de conséquences, et en particulier la dévaluation de la livre sterling. En effet, la chute de la monnaie anglaise par rapport au dollar va forcer les gros fournisseurs américains à augmenter leurs prix pour combler les pertes. Selon le cabinet, 4,6 milliards de dollars devraient donc en faire les frais.

Alors que IDC, l’autre cabinet, tablait sur une croissance des dépenses IT au Royaume-Uni de 1,7%, pour un total de presque 180 milliards de dollars, les dernières estimations font état d’une baisse de -0,3% à -3%. Le marché britannique pesant un peu plus de 25% du marché européen, cela aura donc un impact considérable.

Néanmoins, le cabinet IDC tient à pondérer cette tendance pour les dépenses IT : « Le Brexit n’aura pas un effet spectaculaire parce que les dépenses IT sont dictées par différents facteurs, notamment par les moteurs de la demande – tels que la transition vers les technologies de la troisième plateforme – qui sont relativement indépendants des cycles économiques locaux », explique Philippe Carter, analyste en chef des services européens du cabinet.

Les principaux perdants risquent donc d’être les britanniques car l’Union Européenne a clairement les moyens de rebondir comme l’explique Douglas Hayward, spécialiste des services européen pour IDC : « Beaucoup d’organisations sont verrouillées par des accords de licences logicielles pluriannuels et par des contrats d’outsourcing qui ne peuvent pas être dénoncés, ni radicalement modifiés à court terme. L’impact à l’échelle européenne sur le long terme dépendra de la renégociation de la législation et des directives de l’Union européenne et ne peut être prédit actuellement ».

Tentez l’expérience du Cloud en externalisant vos infrastructures informatiques.

cloud france

Cloud, les PME françaises se développent

Une étude publiée par le cabinet d’analyse IDC renforce l’idée que les entreprises françaises ont définitivement emboîtées le pas de la transformation numérique. Utilisation du cloud, télécoms, impact des DSI… Explications.

Ce sont les conclusions issues de deux enquêtes menées auprès de 150 PME françaises de plus de 50 salariés. Ainsi, il s’avère que 78% des PME avaient une utilisation plus ou moins développée du Cloud en 2015. Tendance qui devrait encore augmenter dans l’année avec des prévisions qui atteignent 92%. Parmi les utilisations du Cloud, une des plus plébiscitées est pour les applications métiers comme les solutions de gestion, la gestion des relations clients, gestion des risques, des ressources humaines. L’étude prévoit un taux d’utilisation de 78% d’ici la fin de l’année.

Autre secteur sondé, la mobilité. 82% des PME utilisaient des solutions mobiles (smartphone) en 2015. Une tendance qui devrait encore croître pour atteindre 91% d’ici la fin de l’année. Parmi elles, 13% affirment augmenter le nombre de leurs salariés équipés de smartphone.

Mais augmenter la propension du numérique nécessite également une évolution des infrastructures. Pour se faire, 47% des PME sondées par IDC reconnaissent avoir le besoin d’augmenter leur débit internet. Et 13% affirment vouloir investir dans un réseau de communication unifié, avec notamment le développement d’un réseau social et la création de communauté de clients en ligne.

Enfin, l’étude s’attarde sur les forces décisionnaires concernant le numérique dans les PME. Ainsi IDC révèle que 45% des initiatives sont à mettre au crédit des DSI alors que 35% proviennent des directions de métiers. Seulement 18% sont issus d’une initiative commune. Quant à la gestion et le suivi des projets, il est assuré à 58% par les DSI et seulement 26% par les directions. Seuls 16% des projets sont gérés communément par les deux parties.

Découvrez nos offres de cloud applicatif.