Archives du mot-clé cloud public

cloud croissance

Cloud public, les prévisions sont bonnes

Le cabinet d’analyse et de prévisions IDC vient de publier son rapport semestriel sur l’état des marchés du cloud public. Sans surprise, c’est une forte progression qui est prévue dans les 5 prochaines années.

En 2021, les dépenses mondiales consacrées aux services et aux infrastructures de cloud public devraient atteindre 266 milliards de dollars. La croissance estimée sur la période 2016-2021 devrait être stable en côtoyant les +21%/an jusqu’en 2021.

Si l’ensemble des dépenses mondiales de 2017 devraient atteindre 128 milliards de dollars, le cabinet prévoit 266 milliards de dollars en 2021. Une grande partie de cette forte croissance est l’appétence toute particulière de l’outre Atlantique pour le Cloud public. Les Etats-Unis seuls représenteront 60% des dépenses mondiales du secteur en 2021, avec pas moins de 163 milliards de dollars investis ! L’Europe de l’Ouest (52 milliards de $) et l’APeJ (25 millions de $) complètent le podium.

Concernant la croissance, ce sont les pays de l’APeJ (Asie et Pacifique hors Japon) qui enregistrent la plus forte prévision avec 26,7%/an, suivi de près par l’Amérique Latine avec 26,2%/an.

« En Europe de l’Ouest le marché du cloud public devrait plus que doubler sur la période 2016-2021, tiré par de fortes dépenses en Allemagne – lequel est par ailleurs le plus important marché de la région – en Italie et en Suède. Les secteurs d’activités qui bénéficieront de la plus forte croissance au cours de la période étudiée sont les services publics, la fabrication discrète, l’assurance et les services professionnels », explique dans un communiqué Angela Vacca directrice de recherche chez IDC. « La croissance du marché du cloud est désormais poussée par l’expansion de la transformation digitale (DX), dans la mesure où le cloud est envisagé comme le mode de distribution par défaut des projets DX en Europe. »

Pour finir, les secteurs d’activité les plus à-même d’utiliser le Cloud public sont surtout les services professionnels, les banques et les télécoms. « La plus grande part de la croissance des services de cloud public dans ces secteurs a pour origine de nouveaux projets et initiatives provenant de domaines tels que le service clients et les ventes », tiens à préciser Eileen Smith, directrice programme au cabinet d’analyse.

C’est donc le SaaS, particulièrement les CRM et l’ERM qui profiteront de l’évolution du marché, captant presque deux tiers des dépenses totales du secteur en 2017 et presque 60% en 2021. Le Cloud public a encore de belles années devant lui.

Découvre nos offres d’IaaS ou de SaaS !

 

Cloud_elegant

Cloud, Microsoft rattrape Amazon

Selon un récent sondage réalisé par Morgan Stanley, Microsoft serait en passe de prendre la première place en temps que fournisseur IaaS de Cloud public devant Amazon Web Service.

Alors qu’AWS est, encore aujourd’hui, leader incontesté du marché du Cloud, il se pourrait que la tendance s’inverse au profit de Microsoft dans les années à venir. Bien qu’arrivé plus tard sur le marché, Microsoft grignote petit à petit son retard sur AWS et devrait, à l’horizon 2019, devenir le premier fournisseur d’IaaS.

Prévision du marché du Cloud avec forte baisse du privé au profit du public

Prévision du marché du Cloud avec forte baisse du privé au profit du public

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une étude à mettre au crédit de Morgan Stanley (banque américaine) réalisée auprès de 100 DSI aux USA et en Europe qui donne ce constat. D’après l’étude, 31% des DSI utiliseraient la plate-forme de Microsoft dans un futur proche, contre 12% aujourd’hui. Ce n’est bien sûr qu’une tendance mais elle tend à se vérifier tant la firme de Redmont remonte inlassablement son retard dans le secteur. Microsoft est d’ailleurs devenu le premier fournisseur de PaaS avec 18% de part de marché contre 16% pour Amazon. Un statut quo est d’ailleurs prévu d’ici à 2019 avec 27,8% de PDM pour Microsoft contre 22,4% pour la firme de Seattle.

L’autre information importante à tirer de l’étude est la forte croissance probable du Cloud public au détriment du Cloud privé. Seuls 10% des DSI affirment qu’ils resteront fidèles au Cloud privé alors qu’aujourd’hui 55% d’entre eux l’utilisent. Des applications comme Adobe, Hubspot ou Salesforce devraient également entamer une migration du privé vers le public.

A noter que les appliance on site vont continuer leur décroissance au profit d’une externalisation des applications.

Externalisez vos infrastructures avec eaZyRun.

drapeau-americain

Cloud : les entreprises US passent la seconde

Selon une étude menée par le cabinet Clutch auprès de 300 décideurs de sociétés américaines, les prévisions de migration vers le Cloud sont plus qu’excellentes. En effet, 63% des entreprises sondées affirment qu’elles augmenteront leurs dépenses dans le nuage en 2016. Pour 20% d’entre elles les budgets alloués augmenteront même de plus de 30%.

clutch1

Plus surprenant encore, l’argument de la sécurité (21% des sondés) est très souvent avancé outre-Atlantique, alors qu’il reste encore un frein à l’adoption du Cloud en Europe. Pour rappel, 2/3 des entreprises françaises n’ayant pas encore basculé dans le nuage évoquaient des doutes quant à la capacité de bien protéger leurs informations.

Parmi les autres facteurs mis en avant par les sociétés américaines ayant pour volonté d’investir dans le Cloud, l’augmentation de l’efficacité de l’organisation et le stockage des données sont des arguments forts, tout comme la flexibilité et la vitesse des infrastructures. Étonnamment l’aspect budgétaire reste en retrait avec seulement 22% des entreprises considérant cela comme un élément déterminant.

Rappelons qu’en France, le Cloud public représentait un chiffre d’affaire de 1,9 milliard d’euros en 2015 mais que les cabinets d’études prévoient une croissance annuelle moyenne de 26% d’ici à 2019. Selon les estimations, le Cloud public représenterait un marché potentiel de 4,5 milliards d’euros d’ici à 2019.

Découvrez nos offres Cloud applicative.